Lieux et habitations Banniere-56392a6
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Lieux et habitations
Dieu supérieur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Aoû - 16:42
Les lieux
Forêt Pepuere

À l’image de son gardien, la forêt Pepuere est sombre. Couvert d’un plafond d’épine, il est impossible de voir les rayons du Marama lorsqu’on y pénètre. Se déplacer entre ses grands troncs attire les enfants dans des jeux de frayeurs. Cela peut s’expliquer par le fait que les bruits de pas se décuplent dans le silence le plus total. On ne trouve plus d’animaux après la lisière de Pepuere, son centre étant jalousement gardé par son gardien.

Plage Āperira

Conviviale et ensoleillée, la plage est un lieu idéal pour les sorties entre amis ou en famille. C’est un lieu agréable et attrayant qui attire de nombreuses personnes lorsque le Marama est au zénith. L’eau froide de la mer Maehe permet de se rafraîchir durant les périodes les plus chaudes et estivales.

Plaine Mei

La plaine Mei surmontée par les montagnes Oketopa, est traversée par la rivière Hepetema. Elle est composée de parcelles agricoles et de grandes étendues parsemées d’arbustes fruitiers. Ceux-ci attirent des insectes et des nuisibles, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y fait pas bon vivre.

Prairie Hune

Tapis de fleurs et de végétation diverses et variées, la prairie Hune est un lieu de paix. Ces terrains prairials sont dominés par les odeurs fraîches des bourgeons en pleine éclosion, faisant la joie d’animaux venant s’y sustenter.

Désert Hūrae

Espace peu propice à la vie, le désert Hūrae est un lieu caractérisé par des attributs extrêmes. En effet, ce désert aride possède un taux de pluviométrie très bas. Il est recouvert d’un sable mobile pouvant provoquer tempêtes et altérations. Beaucoup de personnes se sont aventurées dans ce désert à la fois ensablé et rocheux, cependant certains d’entre eux ne sont jamais revenus.

Volcan Ākuhata

Autour du volcan Ākuata, la chaleur est palpable et empêche les plus vulnérables de s’y approcher. En son sein, la lave danse et ondule recueillant les défunts pendant la cérémonie Hanga, lit de leur nouvelle vie. Le gardien surveillant son domaine et le bon déroulement de la commémoration d’un œil vif.

Montagnes Oketopa

Surplombant le ciel de ses pics rocheux, les montagnes Oketopa culminent les plaines Mei. Entre ses monts, le vent souffle comme un requiem, annonceur de mauvaise nouvelle. Ces sommets sont difficiles d’accès, cependant une exploitation minière crée par les humains s’est édifié. Les natifs connaissent l'existence de cette dernière, néanmoins les activités qu’elle regorge leur sont inconnues.

Grottes Noema

Sombre cavité souterraine naturelle aux pieds des montagnes Oketopa, les grottes Noema sont un vrai labyrinthe pour ceux qui ne les connaissent pas. Composées par endroits de gouffres et abîmes, il faut être très bien équipé pour s’y aventurer. Certaines crevasses sont submergées par les courants froids d’Hepetema, permettant à la végétation de s’y développer. Dans les secteurs les plus profonds, se cachent vers luisants et minerais flamboyants.

Région polaire Thema

Grande étendue immaculée parsemée de rare végétation, la région polaire Thema se caractérise par ses animaux que l’on ne trouve nul par ailleurs sur Gahïa Li. Le vent y est glacial tout comme la mer Maehe qui la borde, ne permettant pas aux Galiens d’y vivre.
Dieu supérieur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Déc - 15:31
Les points d'eau
Lac Hānuere

Sur la surface du lac Hānuere, le volcan s’y reflète, créant l’illusion d’un deuxième Ākuhata lui faisant face. Dans ses eaux, toutes sortes de poissons et de batraciens y nagent. D’après les rumeurs, les profondeurs regorgent de multiples trésors et Hānuere, le gardien de ces eaux. Ces ondes opalines sont aussi connues pour ses activités en plein air, tel que le pédalo.

Mer Maehe

La mer Maehe est bordée de criques qui ont étés creusées par ses eaux bleues. C’est à ces endroits que l’on peut y rencontrer le grand gardien protecteur des mers. Tout comme ce dernier, les flots sont calmes et doux bien qu’à des températures très extrêmes selon la localisation : chaude du côté du désert et glaciale près de Thema. Cette mer regorge de différents poissons, coquillages et crustacés qui y sont pêchés.

Rivière Hepetema

La rivière Hepetema prend son origine dans les sources des montagnes Oketopa. Elle se sépare en différents petits cours d’eau, traversant la plaine Mei d’un côté et de l’autre s’engouffrant dans les profondeurs des grottes Noema. On peut y trouver des orpailleurs à la recherche de différents minerais. De gros poissons arrivent à remonter les cascades et les flots impétueux de cette rivière.
Dieu supérieur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Déc - 15:56
Les villes
Nagaraṁ ▬ Natif // Capitale

La capitale native fut érigée autour du plus vieil arbre de Gahïa Li. Certaines bâtisses sont glissées entre ses racines et d’autres accrochées à son tronc. C’est certainement la ville la plus religieuse, les mœurs étant toujours bien ancrées chez les natifs.

Tūhura ▬ Natif // Ville secondaire

Bordant le lac Hānuere et les exploitations agricoles, la ville de Tūhura baigne dans le calme et les traditions. C’est ici que les meilleures denrées voient le jour et permettent le troc entre humains et natifs.

Nui ▬ Humain // Capitale

Enchâssée sur le flanc gauche des montagnes Oketopa, la capitale humaine est le berceau de la technologie. Ce lieu regroupe tous les scientifiques, le bâtiment gouvernemental ainsi que les bâtiments administratifs. Quant à son architecture, elle se différencie par son évolution, le bois n’étant pas le matériel le plus fiable et viable pour les humains.

Ora ▬ Humain // Ville secondaire

De l’autre côté des montagnes, se trouve Ora ville qui recueille les humains travaillant la journée dans l’exploitation minière. De ce fait, la ville n’est pas très animée à part le soir où les bars servent à la population pour se détendre après avoir travaillé.

Ranunga - Mixte

Humains et natifs cohabitent grâce à la pêche, en effet, cette occupation leur permet de vivre en harmonie. L’architecture se mélange, fusionnant les habitations humaines et natives, donnant à la ville un air nouveau et unique (phare, port).
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Lieux et habitations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Site parlant des lieux légendaires
» lieux pour shooting
» Liste des LIEUX cités dans l'Alphabet Voyageur
» Danger ou pas dans les habitations?
» Médecines naturelles : L'état des lieux (Tunisie)

Sauter vers: